Les types de réparations où l’intervention du plombier n’est pas indispensable

Les types de réparations où l’intervention du plombier n’est pas indispensable

Certaines circonstances vous obligent à pallier vos problèmes de dépannage sans l’assistance d’un plombier. Apprenez, au travers quelques recommandations pratiques,comment détecter une fuite d’eau via vos canalisations. Le blog vous sera en outre d’une aide précieuse pour le remplacement, l’installation et la pose de petits équipements plomberie.

Utiliser un compteur afin de repérer l’origine d’une fuite

Le compteur ne ment jamais…Vous n’êtes facturé qu’en fonction de ce que vous consommez. Si ce n’est pas le cas, il s’agit certainement d’une fuite.

Identifier la source d’une fuite, c’est facile. Commencez par fermer votre compteur et patientez au moins douze à vingt-quatre heures.

Le compteur une fois fermé, notez directement ce qu’il affiche. Faites aussi cela dès la remise en marche. Rapprochez les deux chiffres, déterminez- en l’écart pour connaître exactement la quantité d’eau perdue :

  • Détecter une fuite et la stopper provisoirement, c’est facile. Il vous suffit d’arrêter l’eau du robinet se trouvant en aval au niveau de votre compteur et d’attendre au moins une demi-journée avant de la rouvrir.
  • Muni de votre stylo et d’un bloc papier, relevez ce qui est indiqué sur le compteur. L’indication en m3, c’est votre consommation en eau. Impossible de louper les autres unités : hl, décalitres et l à droite de la virgule. A bout de 12 à vingt-quatre h, notez de nouveau ce qu’il affiche et calculez l’écart pour connaître votre taux exact de fuite.
  • votre compteur d’eau une fois remis en marche consignez une nouvelle fois sur bloc-notes ce qu’il affiche. Faites écouler de l’eau à votre robinet, ne perdez pas le compteur de vue . Si le compteur continu à tourner, c’est qu’il y a forcément une fuite quelque part. Arrêtez- le une nouvelle fois et notez ce qu’il affiche en final. Utilisez votre calculatrice pour déterminer l’écart entre les chiffres et connaître le volume exact d’eau perdue. Le débit réel de fuite de système plomberie se calcule en divisant le chiffre obtenu par le nombre d’heures durant lesquelles vous avez fermé votre compteur.
  • Une fois cela fait, inspectez toutes vos installations et robinets…

Une fuite au niveau de la tuyauterie : les bonnes pratiques à appliquer

Une fuite de plomberie peut surgir d’un raccord ou un tuyau en mauvais état de marche.

  • Bouchage tuyau cuivre : Quels produits choisir ?

Bouchez efficacement une fuite plomberie au niveau d’un tuyau en cuivre en vous servant d’un ruban adhésif « autoamalgamant » ou d’un mastic bi-composant adhésif et durcisseur.

  • Problème de fuite localisé au niveau d’un raccord:

Réparer une fuite au niveau d’un raccord, c’est possible en remplaçant de joint.

  • Se servir d’un mastic pour boucher une fuite sur tuyau en cuivre :

La conduite doit être laquée en premier. La zone à colmater est à préparer en premier. Servez-vous d’un mouchoir bien propre pour la sécher. Commencez ensuite par abraser minutieusement le tuyau en Cu sur une zone à peu près plus large que la fuite pour faciliter l’accroche du produit.

Pour parfaire son polissage, il faudra utiliser une laine d’acier fine, un morceau de toile émeri fine ou une brosse métallique Fragmentez le mastic en premier et malaxez- le. Répétez le procédé jusqu’à obtention d’un mélange de produit homogène et moelleux. La conduite est maintenant prête à recevoir le mastic que vous avez préparé, sectionné et malaxé. Avec vos doigts, aplatissez-le produit sur la zone de fuite que vous avez préalablement nettoyée. Fais en sortes que ça tienne. Laissez sécher aussi longtemps que possible.

  • Les bonnes pratiques de bouchage de tuyau en Cu à l’aide d’un ruban adhésif autoamalgamant

Nettoyez le tuyau, poncez-le d’abord et séchez-le ensuite à l’aide d’un sèche-cheveux. Passez directement à la préparation de la bande à appliquer sur la conduite.

Les bonnes pratiques pour empêcher l’eau de fuir au niveau d’un raccord défectueux

  • Si votre bague en PVC manifeste une fuite c’est qu’elle nécessite forcément d’être remplacée. Si ce n’est pas encore le cas, une simple opération de resserrage permettra de pallier le problème. Quand celui-ci persiste, vérifiez au niveau du joint et repositionnez- le. Si le résultat est le même, remplacez-le.

Trouver la solution de bouchage idoine pour sa tuyauterie Cu

La localisation d’une fuite n’est pas chose facile. Différents facteurs peuvent être à son origine : défectuosité d’un tuyau due à un choc important, gel de tuyauterie, imperfection due à un défaut de fabrication, soudage de mauvaise qualité, effet coup de bélier, micro-vibration… Quoi qu’il en soit, plusieurs approches peuvent être adoptées pour y remédier. Un problème de fuite du à un suintement peut être résolu par simple usage de mastic ou de ruban antifuite. Un important jet de fuite ne peut être pallié en revanche que par la mise en place d’un nouveau raccord.

  • Mastic bicomposant antifuite durcisseur :

Le mastic antifuite est disponible en barres ou tablettes minidoses, se compose de deux éléments dissociables : adhésif et durcisseur. Pour calfeutrer une fuite avec, il vous faudra le malaxer avec vos doigts et de l’appliquer sur la partie fuyante de votre tuyau en cuivre après l’avoir préalablement limé.

  • Bande adhésive antifuite autoamalgamante :

On le confond souvent avec un ruban adhésif noir électricien or, les deux diffèrent l’un à l’autre de par leur nature et conception. Le ruban antifuite est autoamalgamant par nature. Dès qu’on l’applique sur la zone à colmater, le ruban adhésif autoamalgamant antifuite se fond avec le tuyau.

colmatage pour sa tuyauterie en cuivre

Tuyauterie PVC : dix bonnes pratiques pour résoudre un problème de fuite d’eau.

  1. Stoppez la fuite en fermant immédiatement le compteur

Le compteur une fois arrêté, plus aucune eau ne doit continuer à traverser en amont de votre tuyauterie en état défectueux.

  1. Marquez les extrémités de la partie défectueuse du tuyau PVC et découpez-les pour vous en débarrasser

L’opération commence par le balisage de part et d’autre de la partie altérée de votre tuyau PVC. Une fois cela terminé, passez directement à sa découpe avec une scie égoïne, une scie à guichet ou une scie à métaux.

  1. Pensez à ébavurer les portions résiduaires :

L’usage d’un cutter, d’un papier abrasif ou d’un simple petit couteau s’avère plus efficace que celui d’un ébavureur conventionnel pour décaper la surface de contact d’un tuyau fuyant PVC.

  1. Maintenant place au nettoyage des surfaces de contact :

Prenez une feuille essuie-tout propre ; trempez-la dans de l’alcool pour dégraisser les manchons ; il en est de même pour toutes les extrémités de la conduite sur 3 à 5 centimètres.

  1. Dégelez les surfaces de contact :

L’opération est nécessaire pour parfaire l’adhérence à la colle.

  1. Rassemblez tous les tronçons de tuyau à échanger afin de les dimensionner

Mesurez la partie à ôter, retirez 1 centimètre de la longueur ainsi obtenue.

  1. Le nouveau tronçon de tuyau doit-être découpé :

Préparez le nouveau tube, intégrez- le délicatement dans les mâchoires d’un établi pliant. Tracez la longueur à découper en vous aidant d’un feutre. Prenez votre scie à métaux, scie égoïne ou scie à guichet ; commencez par scinder votre tube. Après l’avoir fait, décapez- en les zones de contacts.

  1. Pensez maintenant à connecter le nouveau tuyau à votre système de tuyauterie :

Avant d’intégrer le nouveau segment à votre tuyauterie, vous devez écarter légèrement l’une des sections de conduite restantes. Les colliers qui maintiennent la partie la plus courte doivent être ouverts pour la retirer du mur.

  1. Consolidez la fixation de votre tuyauterie reliée par collage des zones de contacts :

Vous pouvez procéder de 2 façons :

  • Coller sur les surfaces dégivrées dans les manchons.
  • Encoller les surfaces de contacts à l’extrémité de votre tuyau et des segments de la conduite d’origine.
  1. Manchons et tubes doivent être associés :

Après avoir intégré les manchons aux bouts du tube de rechange, Enfilez-le à son tour, de part et d’autre ; des deux côtés.

 Remplacement d’une chasse d’eau : Conseils pratiques

Ca y est c’est décidé, il vous faudra remplacer votre chasse d’eau existante. Vérifiez alors au niveau du clapet d’arrivée et assurez-vous qu’il soit bien fermé. Il se loge à l’un des deux côtés du réservoir.

  1. On ne démonte pas une chasse d’eau sans détacher son couvercle :

Pour le démontage d’une chasse d’eau tirette, il faut la dévisser simplement. Pour démonter une vieille chasse d’eau pressoir, déliez le fil la liant au système de vidage.Et c’est maintenant que vous allez vous débarrasser de l’ancienne chasse d’eau :

Utilisez une clé plate ou une clé à molette pour dévisser l’écrou liant le robinet d’arrivée d’eau au système de remplissage. Le robinet flotteur est à retirer du réservoir en dévissant l’écrou en plastique qui le fixe.

  1. Pour préparer votre toilette au montage de la nouvelle chasse d’eau ; pensez à retirer le joint du réservoir des toilettes :

Les écrous assurant la fermeture du réservoir du WC sur la cuvette doivent être démontés. Il vous faudra alors les dévisser ! Retirez ensuite les vis par le haut. Après l’avoir démonté saisissez le réservoir et placez-le par terre. Le soin d’étanchéité usé doit être enlevé à son tour. Servez-vous d’une clé spécifique pour ce faire.

  1. Pour réussir le montage d’une nouvelle chasse d’eau, il vous faudra absolument restaurer le réservoir sur la cuvette :

Le nettoyage de la céramique passe avant la restauration du réservoir. Il vous faudra visser son fond et aussi l’écrou du système de la chasse d’eau neuve en vous servant d’une clef spéciale pour ce faire. Opérez l’installation du nouveau joint mousse à son tour ; introduisez la rondelle conique à la vis de fixation du réservoir, puis cette même vis en dernier. Serrez-en minutieusement les écrous.

  1. Le flotteur et le robinet doivent être restaurés avant de finaliser le montage d’une nouvelle chasse d’eau :

Faites glisser un joint sur le pas de vis du robinet flotteur puis, introduisez le pas de vis dans son trou. Consolidez l’écrou de fixation du flotteur avant l’installation d’un joint fibre dans l’écrou du robinet. Revissez-le manuellement à la fin. En usant d’une clé adaptée, serrez l’écrou tout en maintenant le robinet.

  1. Et maintenant terminez par le montage de la chasse d’eau neuve :

Après avoir réussi à faire correspondre la hauteur du nouveau mécanisme de chasse en fonction de la taille du réservoir, vous devez aussi installer le mécanisme sur sa base ; tout au fond du réservoir. Fixez manuellement en effectuant un mouvement de rotation à 90° dans le sens d’une montre.

Quand le plombier n’est pas disponible : cinq bonnes astuces pour détartrer son chauffe-eau

  1. Pour nettoyer votre chauffe-eau : commencez par le mettre totalement hors tension

Éteignez le disjoncteur principal et retirez le fusible correspondant à votre chauffe-eau.

  1. C’est maintenant que vous devez le purger

La vidange n’est pas nécessaire pour le détartrage d’un chauffe-eau électrique à résistance stéatite alors qu’elle est vitale pour le cas d’un chauffe-eau électrique thermoplongée. Il vous faudra en effet purifier la cuve du chauffe-eau électrique.

  1. La vidange est terminée ? Bravo ! Songez maintenant à récupérer la résistance de votre chauffe-eau

La vidange une fois réalisée, désinstallez la résistance de votre chauffe-eau électrique. Elle se trouve juste sous le capot de protection. Dévissez-le également pour enlever complètement la résistance de votre appareil de chauffage.

  1. Pasteurisez- la à son tour

Vous pouvez vous servir d’un détartrant commercial pour laver la résistance d’un chauffe-eau électrique. Trempez-la quelques heures dans la solution de lavage avant de la nettoyer à l’aide d’une brosse métallique. Terminez par le rinçage à l’eau chaude.

  1. Avant de réactiver le chauffe-eau électrique, vous devez remettre la platine à sa place

La réinstallation de la platine suffit pour le cas d’un chauffe-eau électrique à résistance thermoplongée. Pour celui d’un chauffe-eau à résistance en stéatite en revanche, le remontage du fourreau est nécessaire sur la résistance avant restauration de cette dernière dans la cuve. Celle-ci doit être remplie avant la remise en marche du chauffe-eau